La porcherie fortifiée Double discours des crosseurs encravattés

Si l’on écoute le discours des libéraux, l’État québécois approche la faillite, son système exubérant financièrement est sur le point de s’effondrer. Plus une cenne de dépenses (dans le social, la santé, l’éducation)!! est le mot d’ordre du gouvernement de Philippe « Coupe-coupe » couillard. Il faut couper encore et encore dans les grosses dépenses de l’État, mais pourquoi? Un hypothétique déficit zéro? Une balance neutre dans les dépenses de l’État est sans doute un idéal souhaitable, mais pas au prix du non-investissement. Ils le savent, je le sais, c’est pourquoi de l’argent ils en ont (les ministères) seulement pas pour nous, par pour ceux qui leur fournissent. Non, l’argent doit aller à Bombardier, Alcan, Pétrolia, Powercorps, Molson, etc. Toutes de grosses entreprises à peine imposées à 2%, elles méritent le respirateur artificiel, elles méritent une perfusion budgétaire, mais pas les mères monoparentales, les enfants sans parents, les vieux sans famille. Le mépris de l’élite envers nous autres, les faiseurs de cette élite, ceux qui votent, il est connu, il est compris de belle lurette. D’ailleurs, Coupe-Coupe couillard n’a rien inventé de nouveau, la rengaine est ancienne et on y est habitué. Par contre ce qui est moins banal c’est que cette élite de porcs encravattés, les politicailleux qui prétendent être de grands hommes, a choisit d’investir 60,5 millions de dollars pour rénover leur soue à cochons royale. Pas d’argent pour nourrir les malades, pas d’argent pour les aînés, pas d’argent pour la jeunesse, mais de l’argent il n’en manque pas pour refaire la façade déjà belle d’un édifice pas si vieux et qui abrite des individus qui devraient être les premiers à se serrer la ceinture pour montrer l’exemple. En cela, l’arrogante (pseudo)élite libérale du Québec agit à la manière des grands bâtards imbus de leur noblesse qui ont précipité la Révolution française par leur faste dilapidation du trésor de France pour leur propre confort. Le pire, c’est que nos porcs le savent, puisque le trait principal de ces travaux est de transformer le parlement en une seconde bastille. Le « concept » des travaux est des plus vagues et il tient plus d’une tentative de rentabilisée un établissement public en le transformant en une aire touristique, puisque l’accès aux chambres pour les spectateurs n’en sera pas plus aisé, pas avec la multiplication des facteurs de sécurité. « Par ce projet, l’Assemblée nationale se dote : – d’infrastructures de sécurité qui répondent à la réalité d’aujourd’hui – d’aires d’accueil mieux adaptées au nombre grandissant de visiteurs – d’installations plus accessibles aux personnes à mobilité réduite – d’un centre de visiteurs incluant un parcours thématique sur l’histoire et la démocratie québécoise – d’une salle multifonctionnelle pour l’accueil de groupes – d’une agora permettant la tenue de projections, d’expositions thématiques et de conférences – de deux salles de commission parlementaire fonctionnelles et accessibles » – Site de l’Ass. Nat. L’ampleur des travaux paraître insignifiant, pourtant ce le volet sécurité qui tien la majeure partie du budget. Ce qui n’est pas crié à tue-tête c’est la nature des fortifications paramilitaire de sécurité qui sont encours : l’accès au parlement se fera par un souterrain, barré de portes blindées, garnies de détecteurs de métaux et autres saloperies, avec salle des gardes (armés). Déjà l’on a l’impression d’entrée sur une base militaire ou en prison. Sans parler du registre des visiteurs avec identifications biométriques (visage). Le contrôle resserré empêchera l’accès aux indésirables (les contestataires n’ayant pas d’enveloppe à verser dans l’auge des porcs).

L’ampleur des travaux paraître insignifiant, pourtant c’est le volet sécurité qui tien la majeure partie du budget. Ce qui n’est pas crié à tue-tête c’est la nature des fortifications paramilitaire de sécurité qui sont encours : l’accès au parlement se fera par un souterrain, barré de portes blindées, garnies de détecteurs de métaux et autres saloperies, avec salle des gardes (armés). Déjà l’on a l’impression d’entrée sur une base militaire ou en prison. Sans parler du registre des visiteurs avec identifications biométriques (visage). Le contrôle resserré empêchera l’accès aux indésirables (les contestataires n’ayant pas d’enveloppe à verser dans l’auge des porcs). Un seul accès, c’est un goulot d’étranglement permettant de faucher le peuple en colère comme le blé sans trop de risque pendant que les porcs continuent à faire ripaille. Vulgaire? Exagérateur? Pourquoi prendre de telle mesure, si leur intention n’est pas de poursuivre la guerre qu’ils ont déjà déclarée aux Québécois? Pourquoi des mesures contrent une « réalité d’aujourd’hui » non spécifiée? Quelle réalité? Quel danger? Le parlement n’est pas la mosquée de Québec, si les exploits de Bernard (caporale) Lortie, l’homme avaient vidé sa mitrailleuse dans la chambre d’assemblée (vide) en espérant tuer les parlementaires, n’ont pas justifie que la soue deviennent plus étanche que la citadelle qu’est-ce qui le justifie si ce n’est la peur de l’ire populaire. Le Québec étant une colonie, il n’a pas de force impérialiste portant la violence ailleurs dans le monde, il n’a pas à craindre le terrorisme international et ce n’est certainement pas non plus la terreur d’un sit-in étudiant ou d’un concert de casserole qui justifie de tels investissements. Non! c’est la guerre, ils le savent et nous? Les justes, ceux qui souffrent, qui engraissent les porcs, qui se font trouer leur bas de l’aine pour renflouer un coffre que nous n’avons pas ruiné! Il reste à savoir combien de temps un peuple peut siroter sa bière en acceptant d’être tondu par ses rois nègres et d’être effacé par leur maître colonisateur…

Pat Dolbo, 17 JUILLET 2017

 

Advertisements

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s